Feuille verte web

Le plaisir de récolter soi-même…

Tous nos fruits et légumes sont issus de l’agriculture biologique (avec certification) et cultivés dans le respect de l’agriculture paysanne et de la nature.

Que récolter?

  • Des légumes de saison: tomates, concombres, courgettes, laitues, courges (butternut, potimarron, delicata, spaghetti,…), carottes, patates douces, choux, maïs doux, poireaux, pommes de terre, betteraves, oignons, chicons,…
  • Des petits fruits de saison : fraises, framboises, groseilles, rhubarbe, …
  • Des herbes et plantes aromatiques : thym, ciboulette, romarin, mélisse, menthe, basilic, coriandre,…
  • Oeufs pondus par nos poules

Quand récolter?

De fin-mai à novembre, en fonction de la saison pour chaque légume ou petit fruit!  pendant les heures d’ouvertures indiquées à la page Info pratiques

Les oeufs toute l’année!

L’auto-récolte, bien plus qu’un simple mode de consommation…

L’auto-récolte, c’est :

  • choisir ses framboises, ses courgettes, ses concombres, ses tomates, ses salades,… au top de leur fraîcheur,
  • partager des moments conviviaux sur le champ avec d’autres cueilleurs et des maraîchers,
  • (re)découvrir la récolte des petits pois, des haricots, des pommes de terre,…
  • découvrir des légumes « oubliés » (càd qu’on ne trouve pas en supermarché…), et des plantes sauvages comestibles,
  • observer et écouter les insectes, sentir et toucher la terre, les plantes,…
  • comprendre que la production de notre nourriture fait partie d’un tout plus large, qu’elle s’inscrit dans un environnement naturel dont elle dépend étroitement … et nécessairement!
  • prendre conscience que les tomates sont rarement mûres avant le mois de juillet sous nos latitudes (à moins qu’elles ne soient cultivées sous des serres chauffées…),
  • être sûr(e) de consommer local et de saison, sans devoir se poser de questions
  • réaliser que l’agriculture biologique, c’est beaucoup de temps de gestion des adventices (« herbes indésirables »), mais aussi des insectes ravageurs (doryphores, piérides du chou, altises, pour ne citer que les plus pénibles chez nous 🙂 ),
  • constater que la météo a une influence directe sur les cultures … et que la pluie est aussi la bienvenue en été si on veut consommer local…
  • comprendre que l’eau est un bien précieux,
  • observer qu’un poireau ou un potimarron, ca prend du temps à grandir!
  • réaliser que pour consommer local en Belgique, conserver ses légumes pour la période de soudure est plutôt une bonne idée!
  • prendre du temps au calme, dans la nature
  • donner le temps au temps tout simplement
  • retrouver l’envie de manger, cuisiner et conserver ses légumes,
  • rentrer chez soi avec l’envie à son tour de cultiver quelques légumes ou plantes aromatiques dans son jardin, sur son balcon,
  • et enfin, c’est soutenir l’agriculture paysanne!

Chers cueilleurs… à vos paniers!

%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :